Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LEILA BOUACHERA - Elections présidentielles 2007

1ère femme française d'origine maghrébine à se présenter à l'investiture suprême.

Biographie de Madame Leila BOUACHERA

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. » Sénèque
 
Madame Leila Bouachera  a été adoptée  à Marseille dans les années 60, par une famille modeste d'ouvriers berbères des Aurès.
  C'est une femme libre, moderne, et insoumise. 
Docteur en droit international et titulaire de nombreuses maîtrises et licences universitaires (Maîtrise es Sciences Economiques, Licence es Langues Orientales).  Polyglotte elle parle cinq langues, l'arabe, l'hébreu, le persan, le tamazigh et le français. Elle est également diplômée en médecine.
Elle a commencé sa carrière à l’ONU, puis à la Commission Européenne, au Conseil de l'Europe, et à  l'OCDE.  Jurisconsulte International spécialiste en droit des NTIC (nouvelles technologies de l'information et de la communication) et en géostratégie, elle a été la première à introduire en France  dans les années 80 les concepts d'Autoroutes de l'Information, de Souveraineté Informationnelle , et d’Habeas Data. Ses  centres d'intérêts actuels  sont la cyber guerre , l’intelligence artificielle et les exo planètes .
Elle a quelques hobbies le chant , la médiation canine et  la décoration intérieure. 
Le Japon, sa culture et son art de vivre la passionne. 
Elle est chargée de mission dans la même Administration depuis 1989 et a été directrice juridique à Antenne 2.
 
Madame Bouachera a obtenu de nombreux prix et décorations:
 
Chevalier de l'Ordre du Mérite National.
 
Lauréate de la fondation de la vocation (Promotion 1987 - Centenaire de l'Institut Pasteur).
 
Lauréate de l'Institut de France (Prix de Joeste de l’Académie des Sciences Morales et Politiques, décerné à l’auteur d’une découverte ou d’un ouvrage utile au bien public – 1988).
 
Membre du Comité National de Lutte contre la Violence à l'Ecole.
Membre de la LIGUE DES DROITS DE L'HOMME 
Membre de Juristes sans Frontières.
Membre de la MENSA.
 
Elle a commencé sa vie politique dans les années 80 au CDS (Centre des Démocrates Sociaux) où elle a été Expert et Conseiller pendant plus de 20 ans. C'est grâce à Bernard STASI qu'elle est entrée en politique. 
C'est plutôt une éminence grise, et elle préfère les coulisses aux projecteurs. 
 
Son programme politique  n’est ni de droite ni de gauche. En effet, elle estime que le temps n’est plus au bipartisme manichéen. Néanmoins, elle accepterait volontiers l’étiquette de DEMOCRATE SOCIALE. Mendès France est son modèle en politique. Le Général DE GAULLE reste pour elle une figure majeure. Madame Bouachera a été la première à avoir déposé sa candidature pour l'éléction présidentielle  de 2007 auprès du conseil constitutionnel le 2 décembre 2005.
 
 
Enfant de la République, c'est la première femme d'origine maghrébine à se présenter à l'investiture suprême, en France et en Europe.
 
 
Madame Bouachera est en outre Scénariste (Membre de l'Union Guilde des Scénaristes). Elle est diplômée en histoire de l'Art de l'école du Louvre et chanteuse lyrique (soprano colorature).
Elle a beaucoup pratiqué le sport. C'est une ancienne championne de gymnastique aux agrès  et de natation. Maître Nageur Police au Cercle des Nageurs de Marseille. Adepte du Budo elle a exercé l'art du Kendo et de l'Aikido. 
Férue d'histoire, elle apprécie particulièrement le siècle des Lumières et la période de la Résistance. Elle voue aux  Résistants Français (Jean Moulin, Jean Cavaillès, Lucie Aubrac et beaucoup d'autres) une admiration et un respect sans borne.
Elle a  une affection toute particulière pour les grands visionnaires Raymond Aron et  Edgar Morin.
Elle exècre les acteurs de la politique contemporaine, dans lesquels elle ne se reconnaît pas.
 
C'est un cyber expert de la première heure  (Thèse de Doctorat en Droit International sur les "FLUX TRANSFRONTIERES DE DONNEES INFORMATIQUES ET LE DROIT INTERNATIONAL" soutenue à l'Université du Panthéon Sorbonne. Paris I), elle a commencé ses travaux dans les années 80.  Disciple de Alan Turing et de Ilya Prigogine, elle a décidé de reprendre ses recherches sur la " Théorie des structures dissipatives" appliquée à la circulation des données transfrontières, ainsi que les théories de Turing sur le cryptage des données, mais également l’implication des structures de Turing dans la morphogenèse biologique.
Elle a enseigné les nouveaux moyens de propagande des organisations terroristes à l'école des commissaires de police de St Cyr au mont d'or.
 
C'est une femme libre, passionnée et authentique, en quête de Liberté, d'Égalité ,de Fraternité, et de Laïcité, qui entend exercer ses talents loin de l'obscurantisme et de la médiocratie. 
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :